Ulyces: le slow media entre journalisme et édition

A l’heure où les  chaînes d’information  en continu hiérarchisent  l’information et la nivelle parfois  par le bas  il existe des initiatives médiatiques qui prennent le contrepied. L’instantanéité des nouveaux médias et la multiplication des canaux de diffusion ont radicalement changé notre rapport à l’actualité. A l’époque où les démentis et  les correctifs deviennent récurrents, il est bon de se concentrer et de se recentrer sur de l’information de qualité. Prendre le temps d’analyser, de vivre pleinement un évènement et de le rapporter représentent les missions des journalistes.  Aux vues des impératifs économiques et éditoriaux beaucoup de médias emploient de moins en moins des journalistes sur le terrain.  Le journalisme d’investigation devient le propre d’une ‘ minorité de  rédactions . Ces méthodes professionnelles apportent  pourtant des garanties nécessaires pour pouvoir rendre compte d’un évènement et d’informer comme il se doit les citoyens. Le photo-journalisme coûte cher. Ils mobilisent des moyens humains et économiques. Il existe également un facteur risque pour les journalistes qui se rendent dans des pays souvent instables.

Quel modèle pour Ulyces?

Ulyces  est fondé sur un modèle innovant. Cette maison d’édition numérique  fait la  part belle au journalisme narratif. A  la croisée des chemins entre l’édition et le journalisme, elle publie chaque jour des histoires vraies  construites sur une qualité littéraire irréprochable et une exigence journalistique.  L’équipe d’auteur se compose de  journalistes  , d’ auteurs, d’un game designer, d’un réalisateur et d’une réalisatrice ( listes non exhaustive).

Cette diversité de parcours apporte une richesse au contenu de ce média. Elle révèle aussi une pluralité de ponts de vue. Chacun amène son regard tout en mettant à l’épreuve on éthique professionnelle et sa déontologie.   Les entretiens et les reportages sont les formats choisis pour analyser et percevoir les enjeux  du monde qui les entoure.  Cette façon d’appréhender l’information épouse parfaitement l’éthique défendue par le courant des slow médias.

Cette maison d’édition  travaille à la fois avec des auteurs et des médias locaux, nationaux et internationaux.Cette rigueur professionnelle fait de cette entreprise, une maison d’édition originale et novatrice.   Elle propose de nombreuse collections: arts et techniques, sciences et avenir,, échanges et conflits, sports et aventures, médias et innovations et rêves et machines. Ici nous allons nous intéresser à la catégorie médias et innovation.

Pourquoi Ulyces?

Ce site s’attache à mettre en ligne, des textes longs. Son but est donc d’en optimiser la lecture et de donner au lecteur des clés d’analyse pour l’amener à réfléchir sur un thème particulier.  Le  texte est ainsi assimilé et le confort de lecture permet au lecteur de rester concentrer sur l’histoire dont il se délecte. Une horloge estime le temps de lecture de chaque texte. Cet élément apporte un côté ludique au texte. Il est aussi possible de sauvegarder des contenus pour les lire à un autre moment.

 Un jeune homme pressé un exemple de leur travail

Un homme pressé raconte le parcours de Daniel Houghton, actuel PDG de Lonely Planet. Ce portrait est construit comme un récit biographique. Il explique en détail l’itinéraire personnel et professionnel de ce jeune patron. En lisant ces lignes, nous n’avons pas  forcément l’impression d’être face à un portrait journalistique et pourtant cette présentation reprend  certains codes journalistiques comme la citation de sources proches de Daniel Houghton. Il se fonde sur la narration de ses faits professionnels. Globe trotter dans l’âme, il a su vivre sa passion et travailler d’arrache pied. Ce texte retranscrit ce qu’à été la vie de cet homme hors du commun. Il a toujours  saisi les opportunités quand elles sont venues à lui.  Aucun jugement n’est porté sur ces actions. Cette publication se veut authentique et porte le lecteur. Elle nous captive jusqu’à la fin.   Cette description détaillée et minutieuse nous permet de l’imaginer parfaitement. On arrive même à le visualiser. L’auteur  sait nous tenir en haleine comme un bon romancier saurait le faire.

Pour aller plus loin dans mon analyse, je vais vous donner un deuxième exemple significatif.

Peshmerga, au devant de la mort ressemble dans son format à un véritable article de presse. Il se construit de la même façon. Les premiers paragraphes font état de la situation au Kurdistan Irakien. Très précis, il géocalise   chaque position des combattants.  Les journalistes  corroborent leurs dires à l’aide d’une carte.  L’écriture aérée permet de saisir chaque mot. Le contenu est ainsi agréable à découvrir.   Le portrait d’un général rappelle le chaos dans lequel est plongé cette région. L’instabilité y règne et l’intervention américaine n’a semble-t-il pas améliorer les choses. Pour étayer leur dires, ils citent des propos du général. A cet instant, on plonge plutôt dans l’exercice journalistique, alors qu’à d’autres moments cette description correspond plus à un portrait de personnage de roman. Il mélange parfaitement les deux genres.  Cet article s’approprie donc les règles du journalisme narratif.

Le site Ulyces égrène au fil de ses pages  la philosophie des slows médias. Ces publications sont donc complètes et sont très intéressantes à lire. Longues, elles le sont mais leur style  s’avère simple à comprendre. Ulyces a su mettre au goût du jour un journalisme et une approche de l’information innovante. Garante de l’éthique professionnelle, cette maison d’édition numérique se différencie habillement de ces concurrents en proposant une offre originale loin des considérations actuelles de l’hyper connectivité et de  l’instantanéité.

Jessica Staffe

Publicités