Quand des plumes se sont envolées

En ce 7 janvier 2015, des plumes se sont envolées

La liberté de la presse est endeuillée

Ils ont choisi la plume,on leur a pris la vie

Impertinents et libres, l’engagement était leur crédo

Ils croyaient en l’humour, ils ont reçu des balles

Demain une minute de silence à midi

Des drapeaux en berne Les mots nous manquent pour lutter contre ces maux

Cette violence fait mal Elle nous laisse sans voix

Harakiri s’est fait la malle

La solidarité est la seule voie

La seule issue pour dépasser nos différences

Elle n’aura que d’égal

La fraternité à toutes épreuves comme référence

Un solide pilier a été ébranlé

La force des mots doit être la seule arme

Pour survivre à ce drame

Pour retrouver cette liberté

Qui faisait notre force

Et trouver une nouvelle amorce

Pour que la presse puisse exerce son droit

Que nous ayons tous le choix

Et le pouvoir de dire non Aux extrémistes de tous bords

Qui saccagent nos valeurs

Ils nous prennent pour des cons

Ils ont perdu leur honneur

Ils ont sacrifié un symbole

tout le monde est sorti dehors

Pour exprimer son soutien

Se donner la main dans une farandole

Pour lutter contre ces assassins

Ces brutes au sang froid

Qui nous ont plongé dans un tel émoi

Cette barbarie inhumaine Nous a atteint en plein cœur

Cette haine se déchaine

Chaque jour dans l’horreur

Leur plume s’est envolée Mais reste pour l’éternité Encrer dans nos esprits

Jessica Staffe